Les éléments à savoir concernant le moteur d’une automobile

moteur voiture

Considéré comme le cœur du véhicule, le moteur est l’un des principaux éléments garantissant le bon fonctionnement d’une automobile. Il joue un rôle essentiel permettant d’impulser aux roues le mouvement produit par l’inflammation du carburant. Mais comment fonctionne-t-il en réalité ? Quels sont les éléments qui le composent ? Décryptage.

Les principaux composants d’un moteur

La motorisation d’un véhicule est un ensemble d’éléments mécaniques propre aux engins motorisés. Celui garantit la transformation d’une énergie créée à partir de la combustion d’un carburant en un mouvement mécanique perceptible. C’est la raison pour laquelle on distingue deux types de moteurs bien distincts : le moteur à combustion et le moteur à explosion. Malgré tout, il dispose de plusieurs éléments en commun présentant chacun une forme et une fonction bien distincte.

Par exemple, un moteur qui fonctionne à l’essence doit comprendre un filtre à air, un ressort de soupape, un allumeur, un alternateur, une courroie de ventilation, une pompe à eau, une durite du radiateur, une poulie, un bloc moteur, un volant et bien d’autres. Ces différents accessoires s’associent afin de permettre au moteur d’un véhicule de fonctionner correctement comme il se doit.

Comprendre le fonctionnement d’un moteur à 4 temps

D’une manière générale, le moteur marche toujours de la même façon et son principe reste le même, faire avancer votre engin. Toutefois, chaque modèle de véhicule est équipé d’un moteur présentant des nombres de temps différents, deux ou quatre temps. La grande majorité des moteurs des automobiles sont des moteurs à 4 temps. Ainsi, leur fonctionnement est divisé en une série de 4 mouvements distincts et se répétant les uns après les autres.

Le premier temps de processus concerne l’admission d’air et de carburant dans la chambre de combustion. Ensuite, le second mouvement se passe au niveau du piston qui comprime le mélange d’air et de carburant vers la bougie à une pression atteignant les 30 bars. Au cours du troisième temps, le piston et la bougie entrent en contact et un arc électrique se crée. Une étincelle produit un embrasement de mélange d’air et de carburant. Ensuite, le piston est repoussé vers le bas par la puissance de l’explosion. Cette étape entraîne un nouveau cycle du mouvement mécanique. Enfin, l’embrasement de l’air et du carburant compressés dans la chambre de combustion résulte la production d’une fumée. Celle-ci est repoussée par le mouvement de remontée du piston vers le collecteur d’échappement avant d’être expulsée dans l’atmosphère.

L’importance du système de refroidissement dans un moteur

Durant la phase de combustion, le moteur produit énormément de chaleur pouvant entraîner un risque de surchauffe. C’est la raison pour laquelle il s’avère impératif d’y installer un système de refroidissement. Ce dernier varie en fonction du modèle de chaque véhicule.

En effet, il existe trois types de refroidissement. D’un côté, il y a le refroidissement à air qui est souvent équipé d’un ventilateur. D’un autre, on retrouve un moyen de refroidissement liquide qui consiste à ajouter dans le circuit du moteur un liquide de refroidissement circulant dans le radiateur de l’automobile. Enfin, il existe aussi des refroidissements par huile. Ce principe vise à faire circuler l’huile de moteur près des zones de forte chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *