Points sur la certification des casques de motos

casque moto

Les critères pour bien choisir son casque sont nombreux, que ce soit sur la sélection de la marque et du modèle que sur les certifications de cet équipement. Les jets sont réservés au scooter et à la mobylette. Les modulables sont surtout choisis par les gendarmeries et les polices de la route à travers le monde. Aujourd’hui, ces types de casques sont disponibles sur le marché et font l’objet d’un double homologation, intégral et jet. Pour faire simple, si vous êtes un conducteur de moto confirmé, il vaut mieux pour vous d’opter pour un casque homologué. Ce dernier est surtout caractérisé grâce à l’étiquette cousue à l’intérieur. Explications.

Pourquoi choisir un casque de moto homologué ou certifié ?

Chaque conducteur d’une moto doit avoir un casque homologué présentant des étiquettes vertes liées à la certification NF S 72.305. Aussi, certains casques portent surtout des étiquettes blanches liées à l’homologation européenne 22-50. On trouve sur ces casques une lettre E et un chiffre indiquant le pays d’homologation : Allemagne (1), France (2), Italie (3), Pays-Bas (4), Belgique (6) et Espagne (9). Il y a également les lettres qui indiquent le type d’homologation :

  • J : homologation d’un casque jet
  • P : homologation d’un casque intégral
  • NP : homologation des casques modulables, homologués uniquement en tant que Jet, ce qui explique que la mentonnière ne passe pas les tests de protection de la mâchoire.

Sur ce, vous saurez désormais comment identifier un casque homologué. À rappeler que chaque modèle doit faire l’objet d’une homologation sur la jugulaire. En dehors des couleurs citées ci-dessus, l’homologation du casque n’est pas du tout reconnue.

Une nouvelle certification 22.06 à venir

Une nouvelle homologation sera bientôt disponible pour les casques de moto. Il s’agit de la certification 22.06 qui devrait être effective après le vote en juin 2020. Celle-ci concerne surtout les systèmes modulables, les dispositifs intercoms, la démocratisation de la fibre de carbone et l’intégration de visières solaires. Depuis la mise en place de la norme 22.05, les casques de moto ont connu une remarquable évolution.

En ce sens, l’Union européenne est sur le point de travailler sur la conception d’une version inédite du règlement n° 22. Celle-ci va garantir la mise en œuvre d’une nouvelle homologation baptisée ECE 22.06. Celles-ci font l’objet de plusieurs modifications de l’ancienne version et les changements portent essentiellement sur deux principes : les tests d’impacts ainsi que les technologies des casques.

Que vaut la nouvelle norme ECE 22.06 ?

La nouvelle homologation ECE 22.06 des casques de moto va surtout prévoir la prise en compte des dégâts subis au cerveau par les rotations. À rappeler que l’importance de cet aspect a été déjà évoquée par des études comme celle de Certimoov. D’autres dispositifs comme MIPS ou 6D vont aussi tenter d’agir avec ce nouveau règlement.

De ce fait, à part les tests d’impacts linéaires, les impacts obliques seront également testés avec des capteurs dans le casque afin d’évaluer la rotation. Pour information, les tests d’homologation s’effectuent à basse et à haute vitesse tandis que la projection et la résistance à l’abrasion seront mesurées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *